ZORAN MY NEPHEW THE IDIOT

ZORAN MY NEPHEW THE IDIOT

  • Italie - Slovenie
  • 2013
  • Matteo Oleotto
  • Giuseppe Battiston, Teco Celio, Rok Prasnikar ...
  • 106 minutes
  • Italien VOST fr
  • Venice Film Festival, Thessaloniki International Film Festival, Locarno Film Festival, Ajaccio Italian Film Festival, San Diego Film Festival, Bratislava Film Festival, Pékin Film Festival

Si le film ne se lance pas, appuyez sur stop et attendez quelques minutes.

TOUT PUBLIC

Synopsis
L'activité principale de Paolo (Giuseppe Battiston) se situe entre le bar avec ses copains, un travail dans une cantine qu'il aborde avec ennui et le harcelement de son ex-femme. Un jour il rencontre, Zoran, son neveu, que la mort d'une vieille tante slovène lui a refourgué. S'agissant de mort et donc d'héritage, Paolo espérait d'avantage que cet encombrant ado dont il ne sait que faire, d'autant que, la Grâce ayant abandonné Paolo depuis des lustres, Zoran ne présente pas bien. Il a l'air un peu Neuneu. De fait il l'est, mais comme souvent des ces cas là, Zora a un don. Un don tel qu'il permettra peut-être à Paolo d'échaffauder les perspectives de son enrichissement.

  

L'avis de Hélie Harty
Y'a du Blondin dans ce film. En tout cas, j'y ai pensé très fort.
Faut dire que ça picole et que ça picole vraiment beaucoup. Paolo, un quadra pour lequel le mauvais voisinage est tout un art, vit dans le souvenir de sa femme partie (on la comprend) qu'il tente de reconquérir par tous les moyens. Il n'y arrive pas, ça le rend désagréable, borné, et pour oublier, il boit. Vous voyez le cercle ?
Bref, sa vie c'est ça. Des godets du matin au soir, des engueulades et des jérémiades, du soir au matin.
Un jour, Paolo apprend qu'une vieille tante slovène vient de passer l'arme à gauche et qu'il a hérité d'un truc qu'il doit venir chercher sur place.
Paolo, échafaude des plans avec cette bonne fortune qui lui tombe du ciel, et ça sent bon l'opportunité de pouvoir tout envoyer chier.
Sauf, que, une fois sur place, les choses ne se présentent pas vraiment comme Paolo l'avait imaginé.
Adieu, veaux, vaches et cochons, adieu terres arables, maisons à revendre et caissettes de pièces d'or, la vieille tante lui refourgue un neveu complètement Neuneu.
Je vous laisse imaginer la suite.
Voilà, j'ai aimé ce film parce que c'est du bon humour comme les italiens savent le faire, j'ai aussi aimé ma rencontre avec la distibutrice qui m'a raconté qu'aucun distributeur français n'avait voulu ce film parce ça picolait trop (pour reprendre l'expression). Dingue quand même. Et surtout, j'ai aimé l'inénarable Giuseppe Battiston, le Jack Black italien.
Votre dévoué Helie Harty

L'avis du AJACCIO ITALIAN FILM FESTIVAL
Une comédie enjouée, portée par le fablueux acteur Giuseppe Battiston en personnage haut en couleurs ! Beaucoup d'ironie et de légèreté dans ce film tourné dans la région du Frioul.

Inscrivez vous ?

C'est simple et rapide !

Le film à l'affiche

VITAL SIGNS

HEAVY GIRLS

  • Allemagne
  • 2013
  • Axel Ranisch
  • Ruth Bickelhaupt, Heiko Pinkowski, Peter Trabner ...
  • 77 minutes
  • Allemand (Vostfr)
  • Slamdance Film Festival, Mauvais Genre Film Festival, Festival International du Film Grolandais, Warsaw Film Festival

Heavy Girls un film de diplôme de Alex Ranisch (Allemagne)
30 Festivals, 22 prix internationaux, dont l'amphore d'or au Festival International du film Grolandais 2012.
Si Delépine aime, soyez sûr que vous aimerez !
BANZAÏ


SYNOPSIS

Sven partage sa vie, son appartement et même son lit avec sa vieille mère, Edeltraut, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Chaque matin, alors qu'il part travailler, Daniel, un garde-malade, prend le relais auprès de cette femme espiè ...