EITHER WAY

EITHER WAY

  • Islande
  • 2012
  • Hafsteinn Gunnar Sigurðsson
  • Hilmar Guðjónsson, Sveinn Ólafur Gunnarsson, Þ ...
  • 84 minutes
  • VOST Fr
  • San Sebastian Film Festival, Reykjavik Film Festival, Thessaloniki Film Festival, Turin Film Festival, Karlovy Vary Film Festival, Arras Film Festival, Alès Film Festival

Si le film ne se lance pas, appuyez sur stop et attendez quelques minutes.

TOUT PUBLIC

Synopsis
En Islande dans les années 1980, Finn et Alfred s’emploient à réhabiliter le marquage au sol d’une route plantée au milieu de nulle part. Leur relation a parfois des hauts et des bas, mais de toute façon, ils n’ont pas d’autre choix que de se supporter. Associant l’absurde et le burlesque, une fable initiatique aux personnages attachants et aux décors insolites.

   

L'avis d'Hélie Harty
Un film qui débarque tout droit d'Islande. Pour les amoureux de ce pays, et j'en connais quelques uns parmi vous, vous allez être servis. Décor, ambiance, lumière, isolement, sons, on s'y croirait sitôt que l'intrigue démarre.
Amateur des grands espaces par nature, je n'ai pas pu résister à ce film. L’Islande, les amis, c'est juste extravagant tellement c'est magnifique. On aurait pu vous présenter un document de Géo, mais ça n'aurait pas été aussi grandiose. Ici, des montagnes, et des plaines arides à perte de vue, des sommets en fond de plan où les glaces ont élu domicile, des couchers de soleil en feu.
C'est un mille feuille de splendeur, c'est juste BEAU au sens divin du terme. Sûrement que l'isolement de nos deux cantonniers qui peuplent ce long métrage (et seulement eux, ou quasi) est pour beaucoup de ce clinquant. Je vous jure que j'aurais payé cher pour être à leur place. Quel taf les copains !
Peindre les lignes jaunes de routes défoncées par le dégel pendant des semaines avec personne pour vous les briser, sauf que pour eux, ce décor est le leur et sans doute n'ont-ils plus le recul de le savourer... Donc, leur quotidien n'est pas si beau. Bien sûr, ils sont quand même deux, ce qui est bien, mais aussi moins bien, parce que l'autre, faut quand même se le coltiner. Ses humeurs, ses mœurs et coutumes, ses odeurs. Pffttt ! Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, je veux dire, l'expérience douloureuse d'une promiscuité contrainte, mais moi, oui et pas qu'une fois, alors forcément, je m'y retrouve et je savoure. C'est frais et vivifiant.
En ce sens, Either Way est une thérapie de groupe que je vous conseille vivement.

L'avis du SEATTLE FILM FESTIVAL (Prix du public 2013)
Pour son premier long-métrage, le réalisateur Hafsteinn Sigurdsson utilise la campagne isolée du nord de l'Islande pour mettre en évidence les nuances du dialogue et des comportements colorés de Finn et Alfred, leur promiscuité reflétant les difficultés de la connexion humaine. Avec ses belles vues sur l'océan et ses plaines désertes, le paysage et les plans suggèrent à la fois la splendeur et la sévérité de la vie. A Annan Veg (Either Way) est une comédie attachante et ce premier long métrage, annonce Sigurdsson, comme un talentueux réalisateur à suivre.

Récompenses
Meilleur film et meilleur scénario au Torino Film Festival
Meilleur film au Lübeck Nordic Film Days
Prix du Public au Seattle Film Festival

 

 

Inscrivez vous ?

C'est simple et rapide !

Le film à l'affiche

VITAL SIGNS

HEAVY GIRLS

  • Allemagne
  • 2013
  • Axel Ranisch
  • Ruth Bickelhaupt, Heiko Pinkowski, Peter Trabner ...
  • 77 minutes
  • Allemand (Vostfr)
  • Slamdance Film Festival, Mauvais Genre Film Festival, Festival International du Film Grolandais, Warsaw Film Festival

Heavy Girls un film de diplôme de Alex Ranisch (Allemagne)
30 Festivals, 22 prix internationaux, dont l'amphore d'or au Festival International du film Grolandais 2012.
Si Delépine aime, soyez sûr que vous aimerez !
BANZAÏ


SYNOPSIS

Sven partage sa vie, son appartement et même son lit avec sa vieille mère, Edeltraut, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Chaque matin, alors qu'il part travailler, Daniel, un garde-malade, prend le relais auprès de cette femme espiè ...